« Ô comme 3 » Procédure en cas de convulsion fébrile
Document tiré « promotion de la santé et prévention » - SPJ/ SSP/ SCAV 201 0
Chez le jeune enfant, la montée de fièvre peut parfois occasionner des convulsions. Elles se manifestent
par : une perte de contact avec l’enfant, yeux révulsés, mouvements saccadés et rythmés des membres,
parfois perte de selles et d’urine.
Il est à noter que, bien qu’elles soient impressionnantes, la majorité des convulsions provoquées par la fièvre
ne sont pas graves, ne durent pas très longtemps (en général quelques minutes) et ne laissent pas de
séquelles.
Il y a 2 types de situation à surveiller :
Enfant en bonne santé globale mais n’ayant jamais eu de convulsion
1 . Si nous nous rendons compte que l’enfant est plus grincheux que d’habitude, qu’il n’a pas l’air bien,
qu’il ne mange pas, … notre premier geste sera de prendre sa température
2. Si la température atteint ou dépasse les 38,5˚ , lui mettre un suppositoire et le déshabiller. Noter
l’heure à laquelle nous avons pris la température et mis un suppositoire.
3. Surveiller attentivement et lui donner à boire de l’eau
Enfant en bonne santé globale mais ayant déjà eu des convulsions
1 . Si nous nous rendons compte que l’enfant est plus grincheux que d’habitude, qu’il n’a pas l’air bien,
qu’il ne mange pas, … lui prendre sa température le plus vite possible
2. Si la température atteint ou dépasse les 38˚ , lui mettre un suppositoire et le déshabiller. Noter
l’heure à laquelle nous avons pris la température et mis un suppositoire
3. Surveiller attentivement et lui donner à boire de l’eau
Si malgré ces gestes, l’enfant convulse
1 . Le coucher en position latérale de sécurité, la tête penchée sur le côté droit afin qu’il puisse
respirer correctement. Le déshabiller complètement
2. Une convulsion ne dure généralement pas plus d’1 minute … SI la convulsion atteint 2 voire 3
minutes, administrer à l’enfant le STESOLID par voie rectale (médicament nécessitant une
prescription médicale et que les parents veilleront à nous transmettre s’ils savent que leur enfant est
sujet aux convulsions)
Afin que le produit soit correctement donné, il faut être 2 adultes pour s’occuper de l’enfant. Déboucher le médicament, le placer la tête en bas dans l’anus de l’enfant et presser le contenu liquide. Retirer la canule en gardant la pression. Garder l’enfant sur le côté afin qu’il n’y ait pas de risque en cas de vomissement.
Les convulsions cessent 1 ou 2 minutes après que le médicament ait été administré.
APRES CHAQUE CONVULSION
TELEPHONER OBLIGATOIREMENT AU PEDIATRE DE L’ENFANT (c’est lui qui connaît le mieux
l’enfant) ou s’il n’est pas atteignable au 1 44 afin que d’autres soins soient donnés à l’enfant.
AVERTIR LES PARENTS DES QUE POSSIBLE
Un débriefing oral sera fixé au plus vite après l’incident afin de permettre aux enfants
et à l’équipe de surmonter l’épreuve.
1
Crèche „Ô comme 3 pommes“ – Chemins des Curtils 2 – 1 261 Le Vaud – 022) 366.09.1 0 // Mars 201 3